Matinée Yoga et Santé « prendre sa vie en main, les techniques anti-rhumatismes » à Caudry :


Première d’une série de 3 matinées consacrées à  YOGA et SANTE. Nous parlerons   des pratiques journalières que chacun peut mettre en place en fonction des besoins du moment

 

La matinée a commencé par une conférence où ont été abordés les thèmes liés au système ostéoarticulaire et l’importance du YOGA au niveau préventif, curatif et palliatif :

 

*les définitions concernant les rhumatismes, l ‘arthrose

*l’observation des différents types d’articulation

*les structures pouvant occasionnées les rhumatismes

*les notions de douleurs

*les pathologies de la colonne vertébrale telles que la cervicalgie, la dorsalgie le lumbago, la sciatique …mais aussi celles des autres articulations

*les causes de ces pathologies

*les liens entre notre système ostéoarticualaire, son évolution et le YOGA

 

 

 

 

 

 

Ph : 1/2/3/4 : les adhérents attentifs lors de la conférence .

Encore merci pour le prêt du  matériel de la Maison des Associations (vidéo projecteur) qui permet une plus grande visibilité des apports théoriques

Des livres et des affiches concernant le yoga et le système osteoarticulaire étaient à disposition pour les personnes en recherche d’informations complémentaires

 

L’objectif du Yoga étant :

            « l’évolution de l’être dans sa totalité »

Notre corps est impliqué dans cette évolution et est la caisse de résonance de toutes les expériences, toutes les émotions qui jalonnent notre vie.

Le Yoga, à travers la pratiques de certains outils, va permettre d’améliorer, de prévenir, et de rééduquer la mécanique fonctionnelle, ce qui permettra en même temps de résoudre des conflits internes profondément ancrés dans notre corporité.

 

Nous avons souligné l’aspect primordial LA CONSCIENCE dans la pratique, ce qui  fait que  la différence entre le Yoga et les autres pratiques uniquement corporelles

 

Les conseils de base ont été énoncés (d’après le Docteur L COUDRON, Institut de Yoga Thérapie : www.idyt.com et les YOGA SUTRA de Patanjali )

1)INDISPENSABLE : Un bon diagnostique de la pathologie par un spécialiste. Celui ci sera  permis par l’étude de soi, l’observation de soi et sur soi des blocages  (nous pouvons interpréter, de manière un peu restrictive,  cette étude de soi par : svadhyyaya : intériorité, écoute et connaissance de soi : traduction de F Mazet dans YOGA SUTRAS Albin Michel)

2) AHIMSA : la non violence, conseil médical :

DOULEUR AIGUE = NE PAS MOBILISE

3) En prévention  et  dès que la crise est passée,

ACTIVITE régulière, voir journalière et même   plusieurs temps dans la journée

4) Présence de la conscience, de la respiration

            5) Objectif 

« Passer d’un vécu douloureux, à un vécu bénéfique » (L Coudron)

 

Puis des conseils pratiques ont été expérimentés à travers les divers postures et enchaînements :

 

 

 

Ph 5 : La prise de conscience de tout ce qui se passe à l’intérieur du corps et dans toutes les articulations, puis  le relevé exacte des sensations, perceptions est  indispensable pour un diagnostique efficace. En Shavasana, mais aussi dans d’autres postures .

 

Nous avons pratiqué des postures qui nous ont permi d'expérimenter différentes sensations dans toutes les articulations du corps.

 

 

 

 

 

 

 

Ph 6/7/8/9/10 : Mobilisation du genoux en toute conscience en synchronisation avec la respiration

 

 

 

Ph 11 : le temps arrêt pour observer

 

 

 

 

 

Ph 12/13/14 : Mobilisation et ouverture  de la hanche pour aller vers la pose du papillon

 

 

 

 

 

 

Ph 15/16/17/18 : Mobilisation du cou, au niveau cervical, touujours en lien avec la respiration

 

Pause avec le herbal tea, composé d’une tisane d’herbes indiennes sans thé

C’est le moment des échanges

 

 

 

Ph 19 : Discussion entre Marie Andrée et Ingrid Devoez, médecin spécialiste en gériatrie (notamment les maladies comme Alzheimer) qui est très intéressée par le travail de RESPYRS

 

 

 

 

 

 

 

 

Ph 20/21/22/23/24/25 : échanges et dégustation

 

 

 

 

 

 

 

Ph 26/27/28/29/30 : la pause du chat qui s’étire, prise de conscience du mouvement de la vague de la colonne vertébrale avec la respiration

 

 

 

Ph 31 : posture de la montagne en appui sur les articulations des poignets et des chevilles, étirement complet de l’arrière du corps

 

Des postures en appui sur le ventre :

 

 

 

 

 

Ph 32/33/34 : Posture de la barque

 

 

 

Ph 35 : Etirement et replacement de l’alignement sur le ventre, prise de conscience des sensations internes

 

 

 

Ph 36 : demi tour, retour sur le dos, prise de conscience des sensations avec le changement des appuis avant du corps par apport à l’arrière du corps

 

 

 

 

 

Ph 37/38/39 : passage à la posture inversée : la table à l’envers (conseils et aides de MAB)

 

 

 

 

 

 

 

 

Ph 40/41/42/43/44/45 :Enchaînement progressif pour passer de la table à l’envers à l’étirement complet de l’arrière du corps en posture jambes écarts repliés

 

 

 

 

Ph 46/47 :la posture du cadavre (Shavasana) relaxation finale avec rotation de conscience dans toutes les articulations mobilisées au cours de la séquence afin d’identifier les modifications éventuelles opérées par les différentes postures.

 

La prochaine matinée sera destinée aux problèmes digestifs et abdominales.

Même si nous sommes dans le domaine de la prévention en santé, nous ne devons pas oublier que le yoga s’occupe de la personne dans son intégralité

En Education pour la Santé par le Yoga, nous étendons le champ d’actions par rapport aux besoins du moment, nous pouvons axer la  pratique sur certains points particuliers