Matinée M6 : «  PRANAYAMA» : Les pratiques respiratoires et énergétiques du yoga pour équilibrer le mental :

 

 

 

Samedi 1 Mars 2008 au Palais des Sports de CAUDRY

 

Nous avons abordé cette matinée à travers  l’enseignement de Swami Satyananda Saraswati

Le filtre étant :                     *les ouvrages de Swami Satyananda Saraswati :

« Asana, Pranayama, Mudra, Bandha » Edition Française  Satyandandashram

« Asana, Pranayama, Mudra, Bandha » Edition Anglaise YogaPublications Trust, Munger, Bihar, India

« A systematic Course in the Ancient Tantric Techniques of Yoga and Kriya » Edition Anglaise YogaPublications Trust, Munger, Bihar, India

Prana Pranayama Prana Vidya”de Swami Niranjananda Saraswati, Edition Française  Satyandandashram

 

                                   *les séminaires auxquels j’ai participé avec Swami Niranjan, Swami Nischalananda Saraswati

 

                                   *Plus les différents articles sur le sujet

 

Et bien sûr, ma  compréhension actuelle (2008), qui  est limitée tant le sujet est vaste…

 

L’objet des matinées, c’est de permettre à tout à chacun de progresser sur le chemin du yoga à travers des techniques ouvertes à tous…pour ce qui est des techniques plus spécifiques, une formation approfondie et régulière est nécessaire

 

La conférence :

Ph : 01/02/03/04/05/06/07/08/09/10/11/12/13/14

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La technique de JALA NETI a été révisée (voir  Matinée sur les pranayama 2007) : nettoyage du nez, pour dégager les conduits nasaux

Ph :15

 

 

 

 

Nous pouvons dire que

         Le pranayama, partie intégrante du Hatha yoga, est la science de la respiration.

         il agit sur le corps énergétique, le pranamaya kosha.

Les deux sens du mot pranayama

Ce terme est formé de

          prana (mouvement constant, énergie vitale) et  yama (contrôle) 

Mais on  peut aussi décomposer ce mot en

         prana et ayama  qui  signifient  est alors une expansion du champ pranique

En fonction de ces deux sens, les techniques utilisées n’auront pas les mêmes impacts

 

Avant de commencer les pratiques de Pranayamas, il est conseillé de faire des postures de yoga

La prise de conscience debout :

Ph : 16/17/18/19/20

 

 

 

 

 

 

Puis plusieurs asanas de base pour lier la « respiration » et le mouvement,  puis le « souffle » et le mouvement et observer  les perceptions internes

Ph : 21/22/23/24/25/26/27/28

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’abord : la respiration et sa mécanique :

 

La respiration est considérée comme la manifestation externe de l'énergie vitale.

Elle possède la caractéristique remarquable d'être à la fois automatique et volontaire.

 

         Lorsque son  fonctionnement est inconscient est sous le contrôle des centres primitifs situés au niveau du bulbe rachidien.

 

         Lorsque nous développons la conscience et la maîtrise du processus respiratoire, nous plaçons cette fonction sous l'emprise du cortex cérébral.

 

Cette prise de conscience est connue des pratiquants de RESPYRS, puisque tous les cours de yoga commencent par cette centration sur la respiration, ce qui entraîne un état de relaxation.

L’observation du  souffle naturel est à la base de toutes les autres techniques

 

Dans la pratique cela nous permet  de :

*Découvrir les aspects physiques, énergétiques et psychiques

*Connaître les modifications que le souffle subit du fait des tensions à     différents niveaux de la personnalité.

 

Chacun a déjà expérimenté que le simple fait de porter son attention sur la respiration naturelle     

        calme les émotions et le mental,

        ralentit spontanément le rythme respiratoire

        harmonise le débit de l'air inspiré et expiré.

 

Et cette prise de conscience du souffle naturel  est déjà en elle-même une sadhana intéressante pour les débutants

 

Shavasana :

Prise de conscience et retour vers soi à travers le souffle naturel

Ph 29/30/31

 

 

 

 

 

Ensuite viennent les techniques plus avancées avec l’expérience de l’aspect psychique de la respiration

 

La conscience peut être renforcée avec la comptage des respirations ou la phrase qui dit « je sais que j’inspire, je sais que l’expire », comme cela est présent dans les yoganidra par exemple.

 

Là le pratiquant va amener une circulation de conscience dans certaines parties du corps au rythme de sa respiration

Le souffle spontané prend ainsi un tout autre caractère et l'intériorisation devient très facile.

 

 C'est alors le prana qui est perçu et non plus la respiration purement physique.

 

Puis nous avons abordé les points suivants, certains juste intellectuellement, d’autres par l’expérimentation

 

MAB qui observe

Ph 32

 

 

 

*Le rythme de la respiration (son ralentissement)

 

*Le rôle du diaphragme

 

*La Respiration Yoguique complète

Expérimenter l’aspect mécanique de la respiration et ses incidences sur les parois du corps à travers le toucher

Ph : 33/34/35/36/37/38/39/40/41/42

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pause pour observer ce qui est

Ph : 43

 

 

 

*Ujjayi, le bruit du souffle

 

*Les manipulations sur le souffle

 

*L'alternance des narines : nadi sodhana

Ph 44/45

 

 

 

 

*Introduction des bandhas dans le pranayama. (sans pratique)

 

*Kapalbhati , Bhastrika (sans pratique)

 

*des techniques inspirs ou expirs par la bouche

 

*entre autres…

 

Le Om avec expir par la bouche

Ph : 46

 

 

 

(Pour plus d’informations, voir les livres précités, et suivre des formations spécifiques))

 

L’explication de l’assise et l’assise elle même n’est pas toujours aisée pour nous occidentaux…certains prennent donc une chaise

Ph : 47/48/49/50/51/52/53/54/55/56

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entre chaque exercice, des pauses en Shavasana pour prendre conscience des effets….

 

CONCLUSION

A une époque, les pranayamas n’étaient divulgués que de maître à disciple, avec un enseignement individualisé selon les besoins de chacun

Le pranayama est parfois considéré comme une voie dangereuse, quand elle n’est pas encadrée par un spécialiste

Comme toute pratique du YOGA ; Cela demande de la sagesse, du temps et de la conscience pour avancer à son rythme sans brûler les étapes…

         Puis les fruits de la pratique se font sentir…à des niveaux très subtils…