Weekend  des 10 et 11 Mai 2008

 

 

 

YANTRA,

MANTRA,

MANDALA en relation avec la Nature

 

Avec TATTWA BODHA (Dominique BECHET) du Mandala Yoga Ashram (Pays de Galles)

 

 

 

>> Cliquez ici pour découvrir le compte rendu du weekend (avec photos)

 

 

 

Le SHRI YANTRA avec les 4 éléments (effectué par Ildiko)

 


Photos prises par MAB dans la «Sadhana’s room» : la salle de pratique du Mandala Yoga Ashram.

1 : Le yogi : avec les 7 chakras et leurs yantras


2 : Mooladhara


3 : Swadisthana


4 : Manpipura


5- 6- 7: Anahata (dessin, émaux, applique)






8 : Vishuddi


9 : Ajna


10 : Bindu


11 : Sahasrara


12 : Lotus aux mille pétales


13 : Le son OM en vitrail

Extrait de la Newsletter N°25 Printemps 2007 du Mandala Yoga Ashram :

 

 

 

Tattwa Bodha :  

 

Elle est titulaire d’un diplôme de maîtrise d’art et de cinématographie à l’université d’Aix en Provence.

 

Elle a suivi une formation de professeur de yoga à Mandala Yoga Ashram (Pays de Galles) où elle réside actuellement.

 

Swami NISCHALANANDA Saraswati  est le directeur du Mandala Yoga Ashram. Il a séjourné 14 ans en Inde et a étudié et pratiqué le yoga sous la conduite directe de Paramahamsa SATYANANDA SARASWATI.

 

Tattwa Bodha est particulièrement intéressée par la relation existant entre le YOGA et l’ART

 

 

 

Texte de présentation du week end par Tattwa Bodha :

« Yantra,

Mantra,

Mandala en relation avec la Nature

 

 

La nature est un riche lieu d’exploration où les grandes sagesses peuvent se retrouver. Ainsi dans différentes Upanishads (1), par exemple la Brhadaranyaka Upanisad, II:i:20, l’origine de la création se compare au tissage qu’effectue l’araignée. Elle part du centre et s’étend, dans une toile qui – explique Sankaracarya dans son commentaire – n’est pas différente d’elle, de là elle dessine tout un monde et puis revient au point d’origine. Là se décrit un mouvement qui, si l’on y réfléchit, se répète à l’infini, à chaque fois différent et unique, et dont la source, ce mystère ineffable, semble inépuisable.



A notre niveau nous allons essayer par l’observation, par le contact avec la nature, d’entrer en harmonie avec le principe de création et de proposer quelques nouvelles aventures et ce faisant y réfléchir.

 

 

Qu’est-ce que cela veut dire ? Nous allons nous promener et observer par exemple comment une fougère s’enroule ou comment un mouvement d’air sur une surface d’eau peut créer une onde circulaire et trouver dans chaque élément naturel l’inspiration pour méditer, être profondément en union avec ce qui est. Nous observerons aussi notre propre nature, comment en nous-mêmes ces harmonies coexistent, qu’elles soient sonores, colorées ou graphiques et comment dans la tradition tantrique cela a été interprété symboliquement ou plutôt comment les sages inspirés ont traduit les grandes notions fondamentales de l’univers en symboles sonores et géométriques.

A leur instar nous essayerons – de manière libre – d’illustrer par le dessin d’un yantra (2) notre compréhension de notre propre essence.

 

 

Nous chanterons aussi des sons, des mantras mais aussi nous explorerons le son en tant qu’élément naturel de notre être, en coordination avec le dessin.

 

 

Nous pourrons aussi constituer un mandala collectif construit par les éléments trouvés dans nos promenades, en fond de stage. »

 

 

(1) “Upanishad”, texte sacré ancien, le mot littéralement signifie “cela qui amène près de Brahman, ou la Conscience »

(2)  “Yantra” diagramme géométrique, symbole tantrique, dynamique et sacré, de l’union cosmique ; littéralement « outil pour s’épanouir, s’étendre ».

 

 

 

>> Cliquez ici pour découvrir le lieu où se déroulera le weekend

 

 

 

>> Cliquez ici pour télécharger la plaquette et le bulletin d’inscription au weekend

 

 

 

 

L’origine de la création se compare au tissage qu’effectue l’araignée. Elle part du centre et s’étend, dans une toile qui – explique Sankaracarya dans son commentaire – n’est pas différente d’elle, de là elle dessine tout un monde et puis revient au point d’origine.

Illustration par Tattwa Bodha (Dominique Bechet): "Prenez le temps d'observer et de lire ce diaporama"