WEEK END 11 et 12 NOVEMBRE 2006 à HERMELINGHEN dans l’AUDOMAROIS

 


YOGA MANDALA CONNAISSANCE DE SOI :

UN VOYAGE VERS LE CENTRE POUR TROUVER SA VOIE…

 

 

Premier  week end  en commun avec l’Association d’Art Thérapie PUZZLE et l’association de Yoga : RESPYRS.

 

9 stagiaires étaient présents accompagnés durant tous ces deux jours par

Colette LARCANCHE (Art thérapeute, psychothérapeute) et

Marie Andrée BAILLON (Professeur de Yoga, Master Education Santé)

 

Première journée : samedi

 

Présentation : « Ecriture Prénom fil »

Ph 01/02/03 : La présentation s’est faite autour des « prénoms rythmés », avec une écriture corporelle seule, par deux, tous ensemble

 

 

 

 

 

Ph 04/05 : Une fresque a permis de poser les noms et de structurer le groupe

 

 

 

 

Ph 06/07 : Des parties de la fresques nous indiquent des mandalas : « formes centrées »

 

 

 

 

Ph 08 : La fresque au final

 

 

 

Retour sur soi : « Le Labyrinthe »

Un moment de méditation personnelle avec le « Labyrinthe de Chartres »

Ph 09/10/11/12 : Chacun va vers le centre avec une couleur et revient vers l’extérieur avec une autre couleur

 

 

 

 

 

 

Ph 13 : Investir le labyrinthe en fonction de son histoire personnelle

 

 

 

Ph 14 : La pause du midi avec un repas indien

 

 

Les éléments : « La Tâche Colorée » et le « Mandala des Eléments »

Ph 15 : Promenade méditative pour découvrir les éléments et les mandalas de la nature

 

 

 

Ph 16/17 : Où nous entraînent ces flèches et ce chemin ???

 

 

 

 

Une méditation en assise pour permettre le retour en visualisation de l’expérience de la marche méditative

 

Ph 18/19/20  Puis pose des sensations internes: « la tâche colorée » centrée sur soi et la nature 

 

 

 

 

 

Ph 21 L’ensemble des « tâches colorées »

 

 

 

Danse Mandalique autour des quatre éléments

 

Mandala des quatre éléments

Ph 22/23 : L’ensemble du groupe préparant son mandala

 

 

 

 

Ph 24 : Concentration avant de poser sur la feuille tous les mandalas des quatre éléments : 25/26/27/28/29/30/31/32/33/34

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ph 35 : Préparation pour un Yoga Nidra autour des éléments centrés

 

 

 

Ph 36/37/38/39 : Veillée du soir : Chant et méditation « Tratak »

 

 

 

 

 

 

 

Deuxième journée : dimanche

 

Les Opposés Complémentaires en nous

 

Prise de conscience par le corps de l’aspect « solaire » et de l’aspect «  lunaire » : les opposés complémentaires présents à l’intérieur, à l’extérieur de  l’être humain, dans la vie quotidienne, dans la nature, dans l’Univers…

 

Trois phases pour l’expérimenter :

 

Phase 1

La pratique du yoga autour de « La salutation au soleil » pour mettre sur feuille l’aspect solaire : masculin, … 

 

Phase2

Ph 40 : Colette explique les mouvements de  « La  danse mandalique  » l’aspect lunaire : féminin,  … 

 

 

 

Ph 41/42/43/44/45/46/47 : danse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ph 48 : Intériorité dans la danse, aller vers le centre de soi

 

 

 

Ph 49/50 : Puis le retour sur feuille des ressentis : retour sur soi, concentration, intériorisation pour aller vers la connaissance de soi

 

 

 

 

Les dessins de la phase 1 et 2 :

Ph 51/52/53/54/55/56/57/58/59/60 : les deux mandalas exposés :

l’aspect solaire et l’aspect lunaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Phase3

De retour sur le tapis par des techniques de Hatha Yoga, rééquilibrage énergétique des opposés complémentaires en nous

Ph 61/62/63, à travers des techniques alliant des postures sur le côté gauche, le côté droit, l’ouverture, la fermeture, le haut, le bas….

 

 

 

 

 

Nous pouvons lire dans Yoga Kosha de Kaivalyadhama, Inde, p322 que

« Le  Hatha Yoga est décrit par l’union du soleil et de la lune e(ref à YSU : Yogasikhopanishad).  Dans le langage yoguique le soleil et la lune correspondent aux lettres ha et tha qui sont souvent utilisées, pour différentes choses comme, narine droite, narine gauche, Pingala pour la droit, ida pour la gauche des  nadis… »

 

Unification des opposés complémentaires en reprenant les deux mandalas « solaire et lunaire » pour n’en faire qu’ « UN » qui devient ce que l’on est dans cet instant.

 

Ph 64/65/66/67 :  Concentration, application, des prise de conscience sur son propre fonctionnement 

Tout un cheminement à travers les coups de ciseaux, la colle, le rajout, ou l’enlèvement de certains éléments constitutifs aux premiers travaux, permettant à chacun d’aller plus loin vers son propre centre afin de poser « sa réalité, son centre »  aujourd’hui et maintenant

 

 

 

 

 

 

Ph 68/69/70/71/72/73/74/75/76/77 : Les productions finales

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fin du week end :Exposition des CREATIONS et des RECREATIONS

Ph 78/79/80 : L’ensemble des MANDALAS

 

 

 

 

 

Pour conclure, une citation   du  Dictionnaire des symboles de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant , ed Laffond, Jupiter p 608 :

            « CG Jung recourt à l’image du mandala pour désigner une représentation de notre psyché, dont l’essence nous est inconnue .Il a observé, ainsi que ces disciples, que ces images sont utilisées pour consolider l’être intérieur ou pour favoriser la méditation en profondeur. La contemplation d’un mandala est censé inspirer la sérénité, le sentiment que la vie a retrouvé sons sens et son ordre. Le mandala produit le même effet lorsqu’il apparaît spontanément dans les rêves de l’homme moderne qui ignorent les traditions religieuses.

Les formes rondes du mandala symbolisent , en général, l’intégrité naturelle, alors que la forme quadrangulaire représente la prise de conscience de cette intégrité…

Le mandala possède une double efficacité : conserver l’ordre psychique, s’il existe déjà ; le rétablir, s’il a disparu. Dans ce dernier cas, il exerce une fonction stimulatrice et créatrice  (CG Jung 213-215,227 L’Homme et ses symboles Paris 1954) »

 

Durant le week end chaque stagiaire est allé questionner son centre à travers les techniques proposées issues du Yoga et de l’Art thérapie, dans une liberté totale d’action, de création et de recréation. Chacun a créé ses propres mandalas par apport à sa dynamique du moment.

Suzanne F Fincher écrit dans  La voie du Mandala, Ed Dangles, en quatrième de page :

 « La voie du mandala constitue une méditation active et curative. Le mandala contient et organise les énergies archétypales de l’inconscient, d’une manière qui devient assimilables par la conscience. »

 

La pratique de techniques méditatives de Yoga et de danses, préalables à la création d’un Mandala, accélèrent le processus de mise en relation du langage du  corps vers le langage de l’inconscient pour une réalisation  du reflet de soi.    

 

Pour conclure les commentaires à froid (Décembre 2006) de deux  stagiaires :   

1) « Je suis arrivée à ce week-end Mandala Yoga avec comme seule attente "la découverte". J'ai vécu les différentes expériences sans retenue, avec beaucoup de curiosité. Et le résultat produit est tout à fait surprenant. Le bien-être ressenti pendant et après les pratiques, est durable et contagieux !  Je suis rentrée chez moi tellement gaie et enthousiaste que j'ai communiqué à mon mari et ma fille cette chaleur du dedans. Durant plusieurs jours cette expérience m'a nourri et m'a porté à travers le quotidien. Aujourd'hui je sais qu'elle m'a transformée, et que c'est un peu plus de conscience et de paix qui chauffe en moi. »

 

2)  " Ce week-end a été  une restructuration de mon univers et un retour bienfaisant à mes sources, mes vibrations, mes plaisirs comme les danses primitives, les percussions, le chant , le dessin et ses couleurs et le relâchement avec le yoga . Le lien à soi, à l'autre et aux autres .

J'ai renoué avec des chaleurs intérieures et extérieures , j'ai perçu des humanités et des chaleurs humaines au travers du groupe et de nos différentes activités. Un délice pour tous mes sens en éveil et même le gustatif avec la cuisine indienne.

Au final une zénitude complète après ces 2 jours au centre de moi. "